LogoSpatule
"Le site sur lequel il est permis de rêver et même de rêvasser"
Plein d'images!

 

Caméras d'égouts

Tabi &Soccoli

Image loquace

Voyages

Info périlleuse

Collections

Variées

 

Gourmandises variées

Quelques gourmandises concoctées dans le but avoué de vous faire savourer les richesses de la combinaison du texte et du dessin.

Merci à tous les amis de la Spatule qui se sont mis au fourneaux.

 

> Bombe calorifique sur la banquise: la tourte aux noix

Pâte :

Préparation :

Farce :

Préparation :

Fin :

300 g . farine

150 g . sucre

150 g. beurre

1 œuf

1 p. sel

 

Après 20'

·  2/3 pour le moule à tarte.

·  1/3 couvercle
sur une feuille plastique
pour transfert.

300 g . sucre

250 g. noix

2.5 dl crème

c.c. miel  

1 noisette de beurre

·  Faire fondre le sucre

·  Torréfier  les noix dedans

·  Diluer avec la crème

·  Ajouter le miel

·  Verser la farce dans le moule

·  Transférer le couvercle

·  35' dans le four à 200 degrés

manchots

Retour au début de la page

> Flotter

gene1

gene2

gene3

gene4

Mouvement de l'eau
Mouvement du bateau ?
C'est l'onde tyrannique
De ma musique profonde.

A chaque abîme,
Nos rythmes s'accordent
A tirer la corde
Qui nous arrime
Du même rivage
Au même breuvage ;
Roc lointain,
Solide conscience,
Stable connaissance,
Nature de la rive
Qui veille, passive,
Et m'accueille
A chaque doute,
Me reçoit et m'écoute
A chaque écueil.
Liquide incertain
Où je trempe
A chaque instant
Mes lèvres d'enfant,
Et vois mes tempes
Battre et vieillir
Sous l'effet incisif
Du goût pénétrant
De cet élixir.

Mouvement de l'eau
Mouvement du bateau ?
C'est l'onde tyrannique
De ma musique profonde.

© G. Méry

Retour au début de la page

> Statistique ou poésie? Pas besoin de choisir

silhouettes

Sur cent personnes: sachant tout le mieux,
- cinquante deux.
Incertaines de chaque pas, - presque tout le reste.
Prêtes à aider, pourvu que cela ne dure pas longtemps,
- jusqu'à quarante neuf.
Bonnes toujours car ne sachant pas faire autrement, - quatre, cinq peut-être.
Enclines à admirer sans envie, - dix-huit.
Induites en erreur par la jeunesse qui passe, - plus ou moins soixante.
Avec qui on ne rigole pas, - quarante-quatre.
Douées pour le bonheur, - vingt et quelques tout au plus.
Inoffensives une à une mais sauvages en foule, - plus de la moitié assurément.
Cruelles si les circonstances les y obligent, - il vaut mieux ne pas le savoir, même approximativement.
Echaudées craignant l'eau froide, - guère plus nombreuses que celles qui la craignent sans avoir été échaudées.
N'empruntant rien à la vie fors les choses, - trente, j'aimerais me tromper.
Percluses, dolentes sans le moindre falot dans le noir, - quatre-vingt-trois.
Justes, - beaucoup, trente-cinq.
Mais si cette vertu s'accompagne d'un effort de compréhension, - trois.
Dignes de compassion, - quatre-vingt-dix-neuf.
Mortelles, - cent sur cent.
Nombre qui pour l'instant de change pas.

 

 

Contribution à la statistique.

Wislawa Szymborska. Prix Nobel de littérature 1996.

(source: Le Nouvel Observateur, traduit du polonais par Georges Lisowski).

Retour au début de la page

> Voisinage

taupes

Voisin.

Mur, Fenêtre.

Des tranches de mur et des fenêtres plein cadre.

Des murs en évocation et des fenêtres en ouverture.

Quand les fenêtres sont murs alors il faut qu'elles tombent

Pour voir la mosaïque que les murs ont fait naître.

Voisin mon dessin.

j.

Retour au début de la page

© La Spatule, 2014